Ardenoy Consulting - création de sites internet pour entreprises
Les 3 piliers du SEO

Les 3 piliers du SEO

Lorsqu’une stratégie de référencement naturel est envisagée pour un site internet, il est important de bien comprendre les bases du SEO. L’objectif ici est que vous sachiez où fournir le travail nécessaire tout en restant en concordance avec les guidelines des moteurs de recherche, dont principalement Google…

Les critères de classement au sein des SERP (résultats de recherche) évoluent régulièrement du fait que l’algorithme de Google est en constante évolution.

Mais rassurez-vous, cet article est là pour vous expliquer les 3 piliers du SEO sur lesquels il faut se focaliser et peu importe les mises à jour des moteurs de recherche, ces fondamentaux restent et devraient toujours rester applicables.

Sachez que l’objectif du géant américain Google (pour ne citer que lui) est de fournir l’information la plus pertinente à l’utilisateur lorsqu’il définit sa requête comme annoncé par le moteur de recherche.

Il est important de bien comprendre cela avant même de connaître les piliers du SEO.

Cela permet en effet de mieux appréhender le fonctionnement et le but de Google.

Vous pourrez ainsi agir en conséquence pour proposer le meilleur à travers votre site afin de répondre aux besoins des internautes et solutionner leurs problématiques.

Que vous cherchiez à vous occuper vous-même de votre référencement ou vous faire accompagner par un professionnel du web tel qu’un webmaster ce qui va suivre va dans tous les cas vous intéresser.

La technique : la base en SEO

C’est probablement le pilier le plus accessible et le moins contraignant à travailler : la technique.

Avant d’aller plus loin, il faut savoir qu’il y a deux types d’optimisations en référencement naturel :

  1. Le on-page (ou on-site)
  2. Le off-page (ou off site)

Le on-page signifie donc tout ce qui est réalisable directement depuis le site sur lequel il faut travailler à l’inverse du off-page qui lui se travaille par l’intermédiaire d’autres sites externes.

La technique est intégralement en on-page, car elle consiste à travailler sur divers aspects afin de rendre un site web le plus performant possible et c’est ce que nous allons voir dans la suite dans cet article.

L’avantage avec le pilier technique c’est qu’une fois ce travail réalisé, il ne faut généralement pas revenir dessus ou ne nécessite que peu d’interventions régulières.

Responsivité

L’importance de la compatibilité d’un site sur tous les écrans n’est plus à démontrer.

Il est en effet indispensable de nos jours d’avoir un site responsive afin d’offrir la meilleure expérience utilisateur aux visiteurs d’un site web.

Le responsive est un procédé qui permet d’adapter automatiquement un site web à l’internaute qui le consulte et cela, peu importe le type, la taille, le modèle du périphérique utilisé.

L’objectif est donc d’offrir une expérience d’utilisation agréable sur tous les écrans, dont les plus communs : ordinateurs, tablettes et téléphones.

Généralement, sur un site responsive, la version adaptée aux petits écrans est affichée sur la verticale tandis que pour les ordinateurs c’est un affichage classique sur l’horizontale qui est envisagé.

Notez qu’un site non responsive n’est plus du tout adapté à notre époque et cela peut véritablement faire fuir les mobinautes d’autant plus que Google prend désormais en compte en premier lieu la version mobile d’un site avant sa version ordinateur (mobile first).

Le responsive se travaille lors de la conception même d’un site web, c’est donc toute la construction du site qui doit être réfléchie pour assurer cette comptabilité.

Sécurisation

La sécurisation d’un site web est également fondamentale aussi bien pour les internautes que pour Google.

Elle permet d’afficher un site internet avec le protocole HTTPS (présence du cadenas sur les navigateurs web) ce qui permet, brièvement, de crypter les données échangées entre le serveur (où est hébergé le site) et l’ordinateur du visiteur.

Ainsi, personne ne peut les déchiffrer ce qui sécurise fortement les données sensibles et permet donc d’inspirer plus confiance qu’un site non HTTPS (bien qu’il ne faut pas tout baser sur cet aspect uniquement).

Un site non sécurisé (HTTP) quant à lui peut vite faire rebrousser chemin à bon nombre de visiteurs d’autant plus que certains navigateurs décident d’afficher des alertes de type « Attention, site non sécurisé ».

Puisqu’un site sécurisé HTTPS offre une image plus sérieuse et plus sûre, les moteurs de recherche favorisent au sein de leur SERP ce type de site afin d’apporter les meilleurs résultats aux requêtes des internautes.

En conclusion, cela entre parfaitement dans le travail SEO technique à envisager lorsqu’on cherche à avoir un site construit sur les bonnes pratiques de référencement naturel.

Rapidité

Un site rapide à consulter est ce qui est recherché par tous les internautes et puisque cela améliore l’expérience utilisateur, cela est également bon pour le référencement naturel.

Vous comprendrez désormais que tout ce qui offre une satisfaction aux visiteurs d’un site permet aussi d’envoyer des signaux très positifs aux moteurs de recherche sur la pertinence et la qualité d’un site internet.

Afin d’avoir un site web rapide, plusieurs solutions peuvent être envisagées :

  • Compresser les médias uploadés sur le site (images, photos, vidéos, etc.) ;
  • Opter pour un système de cache (pour les sites sous CMS tels que WordPress) ;
  • Choisir un hébergement performant.

Avec ces quelques points, il possible de travailler considérablement la vitesse de chargement des pages d’un site internet.

Le contenu : élément central en SEO

Une fois le travail technique réalisé, il faut se pencher sur la partie contenu du site.

Cela fait également partie des optimisations on-page, car cela est directement réalisable depuis le site en question.

L’accent doit particulièrement être mis sur l’aspect qualitatif du contenu afin d’apporter une réelle plus-value aux internautes.

Si vous répondez à ce que vos visiteurs cherchent ainsi qu’à leurs besoins et questions, vous concrétisez parfaitement l’objectif de moteurs de recherche tel que Google : mettre à la disposition de l’internaute l’information la plus pertinente du web suite à sa requête.

Vous comprenez donc l’importance de produire le meilleur contenu possible et cela peut se faire en adoptant diverses bonnes pratiques :

  • Rédaction d’un contenu textuel riche en valeur ajoutée, fiable, aéré, conséquent ;
  • Structuration du contenu avec titres de différents niveaux ;
  • Insertion de listes (à puces, numérotés), d’italique, de gras, de citation ;
  • Ajout de médias (images, infographies, photographies, vidéos, audios, etc.).

En plus d’un contenu qualitatif, il faut également veiller à alimenter régulièrement un site internet en nouveau contenu ou en mises à jour.

Cela apporte une image de site entretenu, actif et actualisé.

La production de nouveaux contenus peut également se faire via un blog par exemple afin d’être plus facilement trouvable au sein des SERP et donc d’attirer beaucoup plus de trafic (en plus d’apporter une image d’expert).

La popularité : le boost SEO

Troisième et dernier pilier, la popularité d’un site est également un facteur crucial à ne pas négliger.

Cependant, ce pilier se travaille en off-page, c’est-à-dire que ce sont des optimisations externes au site à prévoir afin de booster sa popularité.

Pour cela, il faut mettre en place une bonne stratégie de netlinking afin d’acquérir des liens de qualité provenant d’autres sites et pointant vers le site sur lequel on chercher à augmenter la notoriété.

Voyez chaque lien acquis depuis un site externe comme une sorte de vote et recommandation ce qui envoie également des signaux positifs pour les robots des moteurs de recherche.

Il est ici précisé « bonne stratégie » puisqu’il en existe des mauvaises qui peuvent en réalité être plus pénalisantes que bénéfiques, car elles sont contraires aux guideslines de Google notamment.

L’objectif est donc de bâtir cette stratégie sur de bonnes bases et en suivant les règles du géant américain.

Brièvement, voici quelques caractéristiques d’une bonne stratégie de netlinking :

  • Liens naturels ;
  • Provenant de sites ayant une bonne autorité, fiable, de qualité et si possible dans la même thématique ;
  • Diversité des sites dont les liens sont reçus ;
  • Accent mis sur la qualité des liens et non sur la quantité.

L’idéal est d’attirer des liens naturels, car ce sont les meilleurs et pour cela il n’y a pas de secret : la qualité du contenu est fondamentale.

C’est ainsi qu’un site internet se construit une autorité sur le web en gagnant une certaine popularité et c’est ce qui lui permet d’améliorer considérablement son positionnement au sein des SERP.

L’approfondissement des piliers du SEO

Nous avons vu ensemble au cours de cet article les trois piliers sur lesquels s’articule toute stratégie de référencement naturel SEO.

Notez cependant que seulement les grandes lignes ont été abordées ici afin que cet article reste concis et accessible.

Il est cependant possible d’aller bien plus loin que cela dans le travail d’optimisations.

Si vous envisagez de développer cette stratégie pour votre site, n’hésitez pas à approfondir le sujet et de consulter diverses ressources traitant de conception web et SEO, car il y a encore de nombreuses opportunités d’acquisition de trafic à connaître et envisager.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *